Appels à projets 2022

jeudi 27 janvier 2022

Appel à projets de recherche

JPEG - 33.8 ko
Projet GEGARAT :
Le projet GEGARAT vise à construire une banque Tn-seq chez Azospirillum (bactérie stimulatrice de la croissance des végétaux), afin de déterminer le génome essentiel de cette bactérie et d’identifier des gènes nécessaires au catabolisme d’exsudats racinaires. Le projet vise également à mettre au point un dispositif d’inoculation de la banque in planta, étape indispensable pour les analyses ultérieures qui viseront à identifier des mutants ayant une valeur sélective affectée en présence de la plante
UMR5557 (F. Wisniewski Dyé) - Serre (F.Bertolla)
 
 
JPEG - 151.5 ko
Projet TEACHY :
Ces dernières années, certains éléments traces métalliques ont vu leur production s’accroitre, en lien direct avec leur utilisation dans de nombreuses nouvelles technologies (automobile, télécommunications, semi-conducteurs, médecine, optique/photonique). Parmi ces éléments, sont retrouvés les terres rares (Y, La, Ce, Pr, Nd, Sm, Eu, Gd, Tb, Dy, Ho, Er, Yb, Lu), les éléments du groupe du platine (Pt, Pd, Rh, Os, Ir, Ru), et enfin d’autres éléments moins connus comme Ga, Ge, In, Te, Nb, Ta, Tl. En raison de leur importance dans le monde des nouvelles technologies et afin de sécuriser leur disponibilité dans les années à venir, ces éléments ont été catégorisés sous le nom de « Technology-Critical Elements » ou TCE. A ce jour, très peu d’études ont porté sur l’étude de leurs concentrations dans les milieux aquatiques, leur devenir, leur spéciation ou leur toxicité. Afin de les quantifier à de très faibles concentrations, il convient d’optimiser les méthodes d’extraction/pré-concentration et de s’affranchir des nombreuses interférences spectrales et isobariques va l’utilisation des ICP-MS de dernière génération. Ce projet visera à élaborer les méthodes adaptées pour la pré-concentration et le dosage des TCE dans des échantillons environnementaux (sédiments contemporains et historiques). Ce projet permettra de déterminer les concentrations actuelles de ces éléments et de les mettre en regard des concentrations préindustrielles et d’identifier si l’utilisation exponentielle des TCE est susceptible d’être décelée à l’échelle locale (Rhône et agglomération Lyonnaise) dans les sédiments de ces milieux aquatiques.
RiverLy (A. Dabrin) - UMR5600 (J.F. Berger)
 
 
JPEG - 71.1 ko
Projet GAMFOCyC :
Le projet GAMFOCyC vise à une reconstruction systématique des voies métaboliques de l’espèce sentinelle Gammarus fossarum à partir d’une approche multi-omique, combinant données transcriptomiques et protéomiques, pour mieux comprendre les mécanismes de toxicité des contaminants.
RiverLy (D. Degli Esposti) - UMR203 (P. Baa-Puyoulet, H. Charles) - PRABI AMSB (V.Navratil)
 
 
JPEG - 3.8 ko
Projet ARTEMIS :
La multiplicité des gîtes larvaires en ville, leur accessibilité difficile et la présence simultanée d’autres espèces de moustiques colonisant ces gîtes rendent plus difficiles l’organisation efficace d’une surveillance entomologique ciblée sur le moustique tigre. L’objectif de ce projet est de mettre au point puis appliquer l’utilisation des ADN environnementaux (ADNe) pour l’identification in situ des populations de moustiques tigres en milieu urbain.
UMR5557 (C. Valiente Moro, G. Minard, L. Vallon, P. Luis, E. Martin) - UMR5023 (F.Mermillod Blondin, L. Volatier, T. Lefebure, M. Gauthier) - SYMBIOTRON
 
 
PNG - 15.2 ko
Projet DePreSHyF :
Être capable de détecter les signes précurseurs d’un changement de l’état de santé des forêts alluviales est crucial pour pouvoir les protéger et ainsi limiter l’impact sur les fonctions écosystémiques des changements globaux. Ce projet a pour objectifs de caractériser les relations entre mesures thermiques aéroportées de la canopée de forêts alluviales à l’échelle du peuplement et statuts hydriques mesurés sur les individus, pour évaluer la précision du lien entre ces deux méthodes. Ainsi, des suivis à larges échelles pourraient être envisagés pour surveille l’état de santé de ces milieux.
UMR5023 (A.Vernay, S. Puijalon, C. Boisselet, F. Vallier) - UMR5600 (J. Lejot, K. Michel, H. Piégay, J. Godfroy, P. Lochin, B. Marteau)
 
 
JPEG - 150.5 ko
Projet ORIGIN :
Small RNAs (sRNAs) are molecules capable of regulating genes. While eukaryotic regulatory sRNAs range from 18 to 30 nt, bacterial regulatory sRNAs have been described up to date from 50 to 500 nucleotides. However, some exceptions include miRNA-sized sRNAs that have been identified in several bacteria including intercellular and intracellular bacteria symbionts. The goal of the ORIGIN project is to design an experimental model where we can study the small RNAs stemming from cultured bacteria, intercellular and intracellular bacteria symbionts and pathogens, and pinpoint the origin of eukaryotic-sized bacterial derived sRNAs.
UMR203 (R. Rebollo, A. Vallier) - UMR5240 (F. Hommais, C. Villard, M. Davila Cervantes)
 
 
PNG - 25.3 ko
Projet PERCEPT BIRD :
Percept’bird s’intéresse aux paysages sonores de la biodiversité urbaine, aux perceptions et aux valeurs que leur associent les habitants. Il s’agit d’évaluer la capacité de ces paysages à être un levier de mobilisation pour accroître la sensibilité à la biodiversité en ville et favoriser les décisions d’aménagement et de gestion qui lui sont favorables. Des expérimentations d’écoute seront menées avec des habitants à partir de simulations sonores diffusées in situ, dans les espaces végétalisés de leur résidence.
UMR5600 (M. Cottet, E. Bellet ; M. Lanthelme) - UMR5023 (B. Kaufmann, T. Lengagne, C. Bréfort, S. André)
 
 
PNG - 68 ko
Projet AIR@Farm :
L’objectif de ce projet est d’analyser la transmission des rétrovirus des petits ruminants (SRLV, JSRV, ENTV) à tropisme respiratoire dans l’air ambiant d’un élevage et la co-circulation d’autres agents microbiens pouvant influencer l’évolution clinique à l’échelle d’un troupeau.
UMR754 (J. Turpin, C. Leroux, C. Dolmazon) - UMR5005 (T. Vogel, C. Sanchez-Cid Torres)
 
 
 
 
JPEG - 6.5 ko
Projet HEATWAVES :
Les évènements climatiques extrêmes d’augmentation ou de diminution aigue de la température sur des temps brefs peuvent s’enchainer rapidement et fragiliser les écosystèmes. Les espèces invasives sont à même de mieux supporter les fluctuations de leurs conditions environnementales que les espèces natives. Ce projet vise tester cette hypothèse chez le gobie à tache noire Neogobius melanostomus, un poisson invasif dans le bassin du Rhône.
UMR5023 (F.X. Dechaume-Montcharmont, L. Teulier, E. Thoral, L. Guillard, Y. Voituron) - RiverLy (F. Moatar, F. Branger, L. Rougy)
Photo : Fabrice Boissier
 
 
JPEG - 5 ko
Projet EVASION :
Le projet EVASION propose de retourner la problématique de lutte contre la renouée du Japon en une opportunité de phytomanagement des sols urbains. Il étudiera l’influence des renouées sur le devenir des contaminants dans les sols (spéciation et transferts des éléments trace) et évaluera l’influence du broyat de ces plantes sur l’aggradation des sols. Un démonstrateur pilote du projet sera implémenté lors Biennale du Design de St-Etienne, entre mars à juillet 2022.
UMR5600 (O. Faure, F. Paran, S. Peuble) - UMR5023 (F. Piola)


Navigation

Articles de la rubrique

  • Appels à projets 2022